news

MANCHESTER UNITED – A Séville, Anthony Martial veut se relancer après sept années difficiles à Manchester United

Wonderkid hier à Monaco, joueur moyen de Premier League alors et attaquant tentant de rebondir aujourd’hui à Séville : la carrière d’Anthony Martial n’a pas exactement suivi le chemin prévu. Sifflé lors de son entrée face à West Ham ce samedi (victoire 1-0), il était même sur le point de devenir presque indésirable aux yeux des supporters de Manchester United.

Peut-être que le soleil andalou et le football de Juan Lopetegui feront du bien à l’attaquant de 26 ans, après six saisons et demie dans le brouillard mancunien. Autopsie d’un semi-engourdissement qui a trop duré, pour ce que certains ont appelé le nouveau Thierry Henry.

première ligue

Mais quand s’arrêtera la descente aux enfers d’Aubameyang ?

IL Y A 16 HEURES

Une magnifique arrivée

Anthony Martial arrive en Angleterre à l’été 2015. En ce dernier jour du mercato estival, Manchester United cherche coûte que coûte (littéralement) un numéro 9 et sort son chéquier à la dernière minute. Les Britanniques dépensent 80 millions d’euros (50 + 30 de bonus) pour arracher un gamin qui compte 11 buts en Ligue 1 avec Monaco.

Preuve, s’il en était besoin, des attentes démesurées qui entourent ce petit prince du Rocher, une clause un peu particulière est inscrite dans son contrat. Si le Français se retrouve dans la liste des trois finalistes du Ballon d’Or, United devra verser une prime de 10M€ au club de la principauté.

Comment les anciens enfants prodiges Martial et Dembélé peuvent-ils encore affoler l’Europe ?

Des sommes qui ne font pas rougir Anthony Martial. Pour son premier match, il a été projeté en profondeur par Louis van Gaal, à domicile contre Liverpool. Il ne lui faut que quelques minutes pour faire danser Martin Skrtel et enrouler un coup dans le petit filet de Simon Mignolet. Un but pour Thierry Henry, qui ne manque pas de faire fleurir les comparaisons.

A tel point que l’ancien Gunner a fini par lui faire l’éloge un mois plus tard : « Ce que j’aime chez lui, c’est…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page