news

Match amical : le TFC bat Nîmes 2-1, une leçon du match

l’essentiel a marqué Flemmings, Zandén s’est présenté, Tsingaras s’est battu mais a été touché. Ce vendredi 23 septembre à midi, Toulousains et Nîmes (L2) se sont retrouvés dans l’Annexe 1 du Centre technique du Stade pour une opposition jouée à huis clos, si ce n’est la trentaine de supporters qui avaient pris possession de la passerelle surplombant le camp d’entraînement. Séance de travail supplémentaire, en quelque sorte, avant d’accueillir la voisine Montpellier le dimanche 2 octobre à 15h.

Les forces présentes

Deux titulaires de L1 au coup d’envoi. Voici la formation du Toulouse FC imaginée par l’entraîneur Montanier avec Anthony Rouault promu capitaine dans un back four et Stijn Spierings aux côtés de l’avant-dernière recrue Theocharis Tsingaras. Pas étonnant étant donné que six autres grands joueurs ont rejoint leurs sélections respectives (Aboukhlal, Costa, Dallinga, Diarra, Genreau, Sylla), que deux sont à l’infirmerie (Healey et Ratao) et que le coach du Téféciste en a aussi profité pour souffler cadres supérieurs.

« Cela nous permet de donner du temps de jeu à nos jeunes joueurs, explique Philippe Montanier, à ceux qui en ont moins, tout en gardant le rythme pour ceux qui en ont besoin ».

Le scénario et les objectifs

En seconde période Rouault et Spierings sont restés sur le banc, c’est une « équipe bouteille » qui va pouvoir inverser la tendance, les Violets se sont laissés entraîner très vite sur une tentative à l’écart (du rond central !) de l’astucieux Pablo Pagis, le fils de, utilise un Kjetil Haug avancé et décentralisé sur le corner offensif de Tef (0-1, 7e).

Le match nul local vient d’un tir contré par Yanis Begraoui, qui a été repris…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page