news

Mbappé dans la poche de Todibo, les échecs… Que retiend-on de ce triste match

Au Parco dei Principi,

gardiens de la Galaxie

Le tirage au sort de mercredi est principalement celui de Walter Benitez et Gigio Donnarumma. Les deux gardiens, peut-être un peu plus le premier que le second, ont à leur tour dégoûté les audacieux venus attaquer leurs buts. Du premier on retiendra les deux arrêts en 30 secondes chrono devant Angel Di Maria (qui s’était présenté seul devant lui) et Nuno Mendes. La seconde, on retiendra la sensation de puissance dégagée par ce bras qui contraste une tête pas encore tendre d’Andy Delort. Pas pour rien le Trophée Lev Yachine, Gigio.

Les gens sympas contents du tirage

La langue tirée, Morgan Schneiderlin, accompagné de l’attaché de presse de l’OGC Nice, est passé sous le nez de tous les journalistes, feignant de refuser de s’arrêter, avant de faire demi-tour.  » Nous rions « . Bon climat en salle, où l’on ressent une certaine satisfaction à repartir de Paris avec un point même si les trois auraient été jouables si Kasper Dolberg n’avait pas été victime d’un bug Fifa à trois mètres de la cage de Donnarumma en seconde période, comme ça , rêver grand n’est pas donné à tout le monde…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page