news

Mercato Mercato – OM : le clan Dieng sort du silence ! – Football

Suite à la rétrogradation de Bamba Dieng pour le pousser au pack, l’agent sénégalais est intervenu lundi et a demandé des explications aux dirigeants de l’Olympique de Marseille.

Bamba Dieng n’a pas l’intention de quitter l’OM.

Au terme d’une saison prometteuse (8 buts marqués en 36 matchs toutes compétitions confondues), Bamba Dieng est déçu cet été à l’Olympique de Marseille.

Le joueur de 22 ans a été relégué au 5e choix de son poste dans la hiérarchie établie par le nouveau manager Igor Tudor et est resté désespérément sur le banc lors des derniers matches de préparation.

SB Seck – sa décision est prise

L’objectif est clair : faire craquer l’international sénégalais et le pousser à accepter un départ qui pourrait rapporter environ 15 millions d’euros aux caisses de l’OM. En effet, le vainqueur de la dernière CAN a un bon prix sur le marché et intéresse Fribourg et Benfica. Pour l’instant pourtant, nul doute que le Lion de la Teranga envisage de déménager, comme l’a rappelé lundi son agent, Seydou Bocar Seck, dans les colonnes de La Provence.

De son côté, sa décision est prise. Il veut rester. L’OM est son club. Il entend redonner aux fans toute l’énergie positive qu’il reçoit à travers de bonnes performances sur le terrain, a déclaré le représentant plus tôt, demandant des explications. Son poste est celui d’écoute, il attend la communication du club. Si le joueur n’est pas assez bon, comme l’indique son nouveau statut dans la hiérarchie selon le manager, on attend qu’il appelle et dise clairement : ‘écoute, on pense que ce n’est pas assez bon pour nous, s’il te plait trouve autre chose’. ‘ A partir de là, nous saurions quoi faire.

Le meilleur buteur de Dieng en préparation

Seck a ensuite disculpé la direction phocéenne face à ses contradictions en écartant la possibilité d’un déclassement pour raisons sportives. La préparation estivale est terminée. Le bilan de l’OM est de cinq buts marqués. Il en a pris trois. Avec…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page