news

Montauban. Le football départemental pleure Christian Martin

Il portait presque toutes les casquettes offertes par le football : premier joueur à Puybrun (46), village aux racines profondes, son travail l’avait amené à Montauban où il était une figure reconnue de la poste principale de Montauban. Mais le sport et le football ne laisseraient pas partir ce sportif émérite ; et c’est tout naturellement qu’il s’est lancé dans une longue carrière d’arbitre régional. Sa présence au milieu du rectangle vert lui a valu la reconnaissance de ses pairs, le respect des joueurs qu’il a eu à gérer : honnête, rigoureux maîtrisant parfaitement les règles, Christian Martin a fait l’unanimité dans ce rôle d' »homme en noir » .

Une autre époque, celle du foot dominical, celle de la convivialité, celle de l’échange et du plaisir sur la pelouse. Mais l’action de l’homme ne s’arrêterait pas là ; il rejoint alors les autorités du District et, tout naturellement, devient le successeur désigné de M. Belhaouari ; l’organisme départemental n’en était qu’à ses balbutiements : l’état-major, alors fixé au café Raymond, un ancien lieu de foot et de Montauban FC, s’apprêtait à déposer ses valises dans un appartement du centre-ville : « Il n’y avait pas non plus de poubelles en papier », se souvient l’emblématique Jean Claude Soleto. Christian Martin pourrait alors faire grandir l’instance.

Paul Bernabeu a été recruté comme CTD et des compétences autour du strict président se sont ajoutées. Le déménagement rue Mondésir est l’œuvre du duo Martin-Gomez. Une progression logique avant l’installation définitive en zone sud.

Après sa longue présence dans le quartier, Christian Martin avait assuré le secrétariat du MFC sous la présidence de Philippe Delcaillau. Il s’est rendu célèbre en réalisant le corner FFF en 1/32 de finale de Coupe de France perdu par le club…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page