news

Mouscron confirme la frappe de ses joueurs et charge le Losc

Les joueurs de l’Excel Mouscron, qui évolue en 2e division belge, sont en grève depuis jeudi. Une situation confirmée par la direction, qui accuse son ancien club partenaire, Lille, d’être responsable de ses graves difficultés financières.

Le LOSC le prend pour son rang. Suite à des chèques de paie tardifs pour décembre, les joueurs d’Excel Mouscon se sont mis en grève et ont refusé de s’entraîner depuis jeudi. Action sociale confirmée dans la soirée dans un communiqué du club belge de deuxième division, dont l’actionnaire majoritaire est Gérard Lopez depuis juillet 2020.

« Comme annoncé dans la presse, les joueurs du Royal Excel Mouscron ont décidé de ne pas s’entraîner jusqu’à nouvel ordre en raison du retard de paiement de leurs salaires en décembre. La direction a pris acte de cette décision, assure le club sur ses réseaux de communication. En effet, il ne nie pas les problèmes rencontrés par le club ces derniers mois pour honorer les salaires, il tient à souligner que cette situation délicate n’est due qu’au fait de la décision unilatérale du LOSC de ne pas respecter ses engagements ».

« C’est le non-respect de cet accord qui plonge aujourd’hui le club dans cette situation délicate »

Le club belge, qui avait déjà été interdit d’embauche pour impayés en octobre, évoque ici un accord avec l’ancienne direction lilloise. Sous la houlette de Lopez, alors président des Dogues avant de se lancer dans une dangereuse mission de sauvetage dans les Girondins de Bordeaux. « Lors de la collaboration entre les deux clubs, Mouscron a dû augmenter significativement ses coûts en accueillant un grand groupe de joueurs du LOSC en échange d’un accord financier », poursuit Mouscron. Cela a permis à des joueurs comme Koffi ou Onana, par exemple, d’évoluer dans un championnat professionnel belge au lieu de végéter dans un championnat amateur français.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page