news

Newcastle prévoit un budget de 50 millions de livres sterling en janvier

Alors que les recrues arrivent dans le Nord-Est lors des prochaines fenêtres de transfert, les joueurs réaliseront un type de pression différent pour réussir.

« Tout le monde sait que le football n’est pas qu’une question d’argent. Bien sûr, ça aide. Mais cela apportera beaucoup d’attentes car cela signifie qu’ils peuvent acheter de grands joueurs, de grandes stars, et apporter des améliorations au club, au stade, au terrain d’entraînement », a déclaré Moura.

« Donc, les fans sont excités parce qu’ils veulent des titres, ils veulent voir l’équipe gagner des trophées, gagner la Ligue des champions et c’est bien d’être impliqué. Parce que vous, en tant que joueur, avez ces attentes pour gagner, pour performer. C’était un plaisir pour moi et c’est très normal pour un footballeur.

« C’est une bonne pression. Le football c’est ça, parce que quand tu es dans un grand club avec de gros joueurs autour de toi, tu as une grosse attente de la part des fans et une grosse pression mais c’est bien. Vous le ressentez lorsque vous jouez et c’est pourquoi le football est incroyable.

Le PSG et Manchester City ont été les comparaisons évidentes avec la prise de contrôle de Newcastle. La nouvelle et vaste richesse les aidera à attirer les meilleurs joueurs du monde, qui incluront les Brésiliens actuellement au poste de Moura à Sao Paulo.

Après avoir suscité l’intérêt des clubs de Premier League, il a conclu un accord avec le PSG mais est resté au Brésil jusqu’à la fenêtre suivante, aidant Sao Paulo à remporter la Copa Sudamericana.

« C’était un peu fou parce que j’étais à Sao Paulo et en même temps j’avais besoin de suivre Paris », a-t-il déclaré. « J’avais beaucoup de travail à faire à Sao Paulo parce que je voulais repartir avec un trophée et j’ai eu cette opportunité sur six mois et j’ai remporté la Copa. C’était très bien et quand j’ai rejoint le club, j’étais excité d’y jouer.

« C’était parfait pour moi car j’ai quitté Sao Paulo avec un titre et je suis arrivé à Paris en début d’année. Cette période était très excitante car j’étais très jeune et d’avoir l’opportunité de rejoindre un grand club avec un énorme projet et de bons joueurs. J’étais bien sûr très heureux. Et après avoir passé cinq ans…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page