news

Nîmes : « Le Nîmes Olympique va être la risée du football français » s’inquiète le responsable nîmois Nicolas Rainville

Ce samedi 10 septembre, avant le match de Ligue 2 entre Nîmes Olympique et Bastia, les membres du club de supporters des Gladiateurs n’ont pas pu prendre place dans la tribune sud du stade des Costières. Cela a été décidé par la direction du club, en conflit avec eux depuis de longs mois. Depuis, les réactions se sont multipliées.

Ce samedi 10 septembre, le club des supporters du Nîmes Olympique Gladiators s’est vu refuser l’accès au stade des Costières.

Conseiller municipal et adjoint aux sports, Nicolas Rainville revient sur les événements lamentables de samedi.

Que pensez-vous de l’interdiction de stade pour les fans des Gladiators ce samedi ?

Cette situation n’est plus acceptable telle qu’elle est. Je vous rappelle que vous n’entrez pas dans un stade avec l’intention de tenir des propos homophobes, racistes ou offensants. Mais je pense aussi qu’il est impensable que le Nîmes Olympique ne puisse pas être encouragé par ses supporters.

Mais cette situation n’est pas nouvelle, la municipalité est-elle impuissante face aux décisions du président Assaf ?

Il n’a pas 48 heures. Il faudra effectivement s’asseoir autour d’une table et arrêter de faire un pas en avant, dix pas en arrière. Cette situation m’inquiète particulièrement car je pense que le Nîmes Olympique doit travailler sereinement. Il ne faut pas perdre de vue le véritable objectif : rester en Ligue 2 en sachant qu’il y a quatre manches cette saison.

Que ferez-vous en tant qu’élu ?

Dans les prochaines heures je vais appeler le président Assaf, je vais aussi contacter les associations de supporters pour les rencontrer dans la semaine prochaine. Dimanche soir, en marge du match de championnat Monaco-Lyon (ndlr, il fait partie du corps arbitral), on m’a beaucoup parlé de ce qui se passe…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page