news

Nîmes Olympique : après la défaite de Sochaux, pas de quoi rire

Dominés samedi soir à Sochaux (3-1), les Crocos, qui se retrouvent désespérés, ont une nouvelle fois échoué en défense à l’extérieur. Comme l’année dernière, un manque de caractère est signalé. Inquiétant.

Ne riez pas. Hermétique à domicile (4 matchs, 3 buts vierges), Nîmes continue les journées portes ouvertes en mouvement. Douze buts encaissés en cinq matches, c’est trop pour espérer plus qu’un seul point inscrit par Saint-Etienne. « C’est presque impossible de gagner un match en encaissant trois buts », observe Axel Maraval.
Le gardien nîmois est intervenu samedi soir. Calmement mais fermement. « C’est énervant et frustrant de jouer un match comme ça quand on sort d’un match, de rendre une copie comme ça parce qu’on est largement capable de faire mieux. C’est le troisième match à l’extérieur qui se ressemble, c’est embêtant. »

Faible dans le combat

A Sochaux, les Nîmois ont copié-collé leurs performances à Grenoble et Valenciennes, répétant les mêmes erreurs, individuelles et collectives. Le bon début de match, avec cette action décisive et inspirée lancée sur la gauche et complétée au centre par une frappe gagnante de N’Guessan, s’évanouit.
Si ce but, selon l’entraîneur du FCSM Olivier Guégan, a « réveillé » son équipe qui a alors « commencé à régler son jeu et à faire les choses plus facilement », il a endormi les Gardois. « On a marqué et puis, derrière, formule Maraval, on a fait le match… » Sans réagir ni s’accrocher. Cet abandon, cette passivité sont les éléments les plus gênants et les plus inquiétants de cette nouvelle défaite.

En Ligue 2, à chaque match, il faut proposer un combat

« En Ligue 2, se souvient l’ancien gardien de but…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page