news

Nom d’équipe le moins offensant, procès pour discrimination raciale… Le football américain continue de faire bouger les lignes en faveur des minorités

Dans le sillage de Colin Kaepernick, quart-arrière des 49ers et premier athlète à s’agenouiller au sol pendant un hymne, puis du mouvement « Black lives matter », que les joueurs de la NFL ont largement soutenu, les footballeurs américains continuent d’agir pour la reconnaissance de les droits des minorités. Quelques heures plus tard, le plus populaire des sports américains a franchi deux étapes importantes dans une institution longtemps sclérosée par le poids de la tradition.

Ces avancées ont débuté mercredi avec l’abandon définitif du surnom de l’équipe de Washington. Après une saison et demie de transition sous le nom de « Football Team », les propriétaires de la franchise ont opté pour le « Commander ». L’historien, et nom très critiqué « Redskins » (« peau rouge » en français) pour sa connotation raciste envers les Amérindiens, tombe ainsi définitivement dans l’oubli du passé.

« Un héritage. Un avenir commun. Nous sommes les commandants de Washington », a tweeté l’équipe.

Un héritage. Un avenir solidaire.

Nous sommes les commandants de Washington #TakeCommand pic.twitter.com/Eav9NOV5Mm

– Commandants de Washington (@Commands) 2 février 2022

Preuve de l’importance de ce changement de nom, et surtout de la symbolique qu’il représente, le président américain Joe Biden lui-même n’a pas hésité à réagir sur les réseaux sociaux, plaisantant qu’il aurait pu avoir deux « commandants » dans la capitale des Etats-Unis. et accompagner le message d’une photo de son berger allemand, aussi appelé Commandeur, dans les jardins de la Maison Blanche.

Je suppose qu’il y a de la place pour deux commandants dans cette ville. pic.twitter.com/xqlHzp6rq0

– Président Biden (@POTUS) 2 février 2022

Cette décision est l’une des conséquences du profond examen de conscience des États-Unis sur leur rapport à leur passé raciste, entamé au printemps 2020 au lendemain de la mort de l’Afro-Américain…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page