news

« Normalement ça se termine à la fin de la saison », réplique Juninho, indiquant « la fatigue mentale »

Avant l’arrêt pour les équipes nationales, on a laissé l’OL abasourdi par la gifle monumentale reçue à Rennes (4-1). Quatre jours avant le choc décisif contre son rival marseillais, les supporters lyonnais ont pris un deuxième uppercut mercredi, avec un communiqué inattendu de Juninho. Le directeur sportif s’est confié à RMC Sport sur son avenir personnel. Et si on peut l’imaginer sur le long terme, compte tenu de l’amour réciproque entretenu avec l’OL depuis 20 ans et de la relation de confiance avec Jean-Michel Aulas, l’histoire devrait déjà se terminer dans six mois.

Juninho à Rothen s’illumine : « J’espère finir la saison. Et à la fin de la saison, normalement c’est fini. Je veux me reposer un moment. L’entraînement ? Ça reste dans ma tête. , tactique… « #rmclive pic.twitter.com/XtEK2axlzk

– Rothen s’illumine (@Rothensenflamme) 17 novembre 2021

« Moi, j’ai dit trois ans [à son arrivée en 2019] pour voir de quoi j’étais capable, explique le septuple champion de France à Lyon de 2002 à 2008. J’en suis donc à ma troisième saison, et je ne sais pas ce qui va se passer ensuite. A la fin de la saison j’y penserai, mais dans ma tête c’était pour trois saisons. J’espère bien finir, même si bien sûr il y a des choses que je ne peux absolument pas contrôler. « 

« S’entraîner, éduquer, faire de l’exercice ? Ça reste dans ma tête »

Relancé sur son avenir incertain à ce poste clé du club, et qui lui a permis de jouer un rôle central dans les arrivées de Bruno Guimaraes, Lucas Paqueta et l’actuel manager Peter Bosz, « Juni » a été encore plus clair : « C » Il c’est une fatigue mentale énorme et je ne veux pas dépasser les bornes. Ce n’est pas une menace, nous sommes des adultes, j’aime l’entreprise, j’ai beaucoup de respect pour le président et pour l’institution. saison, …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page