news

« Nous devrons y aller! »

Un point sur l’effectif ?

« Il y a des blessés légers, mais rien de grave. Il ne reporte a priori la participation de personne au déplacement à Marseille. Hormis Sikou Niakaté (cuisse) qui est en cure de désintoxication, le reste du groupe devrait être opérationnel. « 

Avec le recul, comment voyez-vous le match nul dans l’immédiat face à Saint-Étienne (1-1) ?

« Ce qui ressort principalement, c’est que nous devons jouer beaucoup plus libérés. Mais vu la situation, ce n’est pas forcément évident. On a fait un bon match même si en seconde période on a un peu souffert car on a perdu le ballon trop vite. Malgré tout, nous avons deux excellentes opportunités. Sur quatre à cinq actions, les joueurs intéressés pourraient faire mieux : si tout le monde en obtient une, notre jeu est bien meilleur. Mais cela vient avec confiance. « 

Quels sont les mots et les ressorts nécessaires pour aider votre équipe à se libérer de cette tension ?

« Il faut travailler, c’est à l’entraînement qu’on prend confiance. Des séances bien faites, analysant les matchs en vidéo pour savoir ce qu’on ne fait pas bien mais aussi pour mettre en évidence les bonnes choses. Ceux-là on les fait moins bien, ce n’est pas très compliqué de les corriger… On est bien mieux depuis le match à Paris (1-2, 22 septembre), mais on n’est pas récompensé. J’ai mis de côté le match contre Rennes (0-3, 17 octobre) où nous étions trop faibles. « 

Dans cette quête de confiance, insistez-vous davantage sur les bonnes actions de vos joueurs ou mettez-vous le doigt sur les éléments à corriger ?

« Il faut faire les deux. Ce que je fais la plupart du temps, ce sont des sessions vidéo individuelles. J’emmène les joueurs au bureau un peu plus souvent. Surtout des joueurs à vocation offensive. « 

« On peut enfin faire une formation cohérente »

Les…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page