news

Nyamsi finit par perdre, Pierre-Gabriel très incertain

Le relatif optimisme qui régnait encore en milieu de semaine s’est estompé jeudi matin côté Meinau. A la sortie des terrains, l’entraîneur du Racing Julien Stéphan a officialisé le nouveau forfait, ce dimanche (13) à La Meinau contre Clermont, de Gerzino Nyamsi, sur l’aile du match nul 1-1 le 14 août à Nice en raison d’une blessure à un profond muscle de la hanche.

Mardi, pourtant, l’entraîneur espérait le retour de l’ancien Rennais. L’espoir a disparu depuis. « Il n’a fait qu’une petite partie de la séance de mercredi et il n’allait pas très bien. Il n’a pas guéri et il est sorti. « 

Le défenseur central rejoint alors Sanjin Prcic (suspendu), Thomas Delaine (psoas), Eiji Kawashima (épaule) et Karol Fila (adducteurs) dans les rangs des indisponibilités. Mais la liste n’est pas close.

Incertain Pierre-Gabriel

L’entraîneur a annoncé que son défenseur axial provisoirement reconverti, Ronaël Pierre-Gabriel, qui ne s’est plus entraîné, était « très indécis », avant d’en préciser la raison : « En fin de match, il a ressenti une petite douleur au quadriceps dimanche en Brest (1-1). Il n’y avait pas de souci particulier pour lui en début de semaine, mais maintenant il y en a. »

Touché à l’adducteur droit et sorti à la 24′ l’autre mercredi contre Nantes (1-1), Dimitri Liénard a alterné travail en salle et déplacements, en marge du groupe. Il est fort probable que le capitaine strasbourgeois ne soit pas non plus en forme.

Retours accélérés

Mardi également, le Breton s’est demandé s’il devait remettre ses anciennes blessures à l’entraînement cette semaine, Ibrahima Sissoko (épaule), Nordine Kandil (quadriceps) et Lucas Perrin (ischio-jambes) directement sur la feuille de match face à Clermont. « Avec toutes les absences, je n’ai peut-être pas le choix », a-t-il laissé entendre deux jours plus tard. Perrin, qui ne joue pas par tirage au sort…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page