news

OL – La menace de Jean-Michel Aulas : « Si ça continue, je préfère partir »

Ce n’était pas un samedi de réconciliation à Décines. Devant son public, l’OL a fait le boulot sur le terrain en battant Montpellier dans l’espoir de conserver ses chances de qualification européenne la saison prochaine. Mais cette partie offensive (5-2) n’a pas suffi à rafistoler les Rhodaniens avec leurs supporters. Bien au contraire en effet. Les Gones ont été sifflés une grande partie du match, en partie par Karl Toko Ekambi. L’attaquant camerounais a été pris pour cible depuis les tribunes tout au long de l’après-midi, subissant sifflets et insultes.

L’ambiance tendue, voire franchement hostile, a ses racines depuis le début de saison avec de nombreux incidents, aussi bien contre l’OM en Ligue 1 que contre le Paris FC en Coupe de France. Il a fini par dépasser le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas. Face au doigt pointé sur la bouche de son joueur comme pour dire aux travées de se taire, le meneur des Gones se veut compréhensif. Encore moins face à la réaction d’une frange de son public.

Ligue 1

Sifflets et insultes : grosse tension entre Toko Ekambi et les supporters de l’OL

IL Y A 13 HEURES

« C’est vrai que Karl peut peut-être éviter d’avoir cette réaction, mais il faut se mettre à sa place, a-t-il réagi au micro d’Amazon Prime Video. On vit un cauchemar à Lyon depuis longtemps. » dans le classement où nous devrions être, mais nous avons encore une chance d’y être. Les supporters, en s’en prenant aux joueurs, créent une relation de tension qui devient insupportable ».

« Le foot ce n’est pas ça »

Mais Aulas ne s’est pas arrêté là. Peu de temps après en zone mixte, et alors que les supporters tentaient de s’introduire dans le vestiaire lyonnais, « JMA » a laissé éclater encore plus ses humeurs, entre incrédulité et impuissance. Le président lyonnais assure qu’il se sent ce samedi « très triste ». « La réaction d’une petite partie du public est déplorable. Je…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page