news

OM : « Nuit noire pour le foot », se plaint Longoria

A quelques minutes de la fin de la rencontre OL – Marseille, le président de l’OM Pablo Longoria est venu évoquer « cette sombre soirée pour le football ». L’animateur demande aux joueurs de ballon rond de se rencontrer et de réfléchir à des solutions pour éviter ces incidents.

Peu de temps après l’intervention de Jean-Michel Aulas, son homologue marseillais, Pablo Longoria, est également intervenu sur le plateau de Prime Video pour commenter cette absence de match entre l’OL et l’OM, ​​interpellé pour un jet cylindre sur Dimitri Payet.

Le président marseillais a indiqué que Ruddy Buquet voulait arrêter ce choc. « C’est une question claire, la position du club est que l’arbitre doit prendre la décision et que nous devons la respecter. Nous avons demandé à voir l’état psychologique des joueurs, a-t-il déclaré. Une nuit noire pour le football, nous venir jouer un jeu. Sa décision sportive a été d’arrêter le match, alors il y a beaucoup de questions à analyser mais surtout il est sportif ».

« Payet est affecté psychologiquement »

Le dirigeant a également donné des nouvelles de Payet, « psychologiquement touché ». « Ce n’est pas normal. On a toujours condamné toute forme de violence, ça touche tout le monde. Personne qui aime le foot ne peut être heureux ce soir (dimanche). Le choc a été un peu violent, surtout il était très ému, avec de la glace dessus » . tête dans les vestiaires », a-t-il décrit

Désormais, Pablo Longoria espère que les grands acteurs du sport se réuniront et trouveront des solutions pour stopper les dérives qui se multiplient cette saison. « Il faut se poser de vraies questions, le spectacle doit être sur le terrain. C’est une question d’intégrité. On fait plaisir aux supporters qui reviennent au stade. On pourrait parler d’un grand match entre deux équipes. Une soirée comme celle-ci , ce que l’on peut demander c’est de réfléchir tous ensemble dans le football français pour que ces incidents…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page