news

« On peut les faire douter »

Qu’est-ce qui vous inspire chez votre prochain adversaire qui reste dix vierges en onze matchs ?

Les Parisiennes maîtrisent les matchs et misent sur une belle possession de balle. Ils ont aussi cette capacité de ne pas prendre de cible. Ils jouent haut et quand vous avez une chance de récupérer le ballon, il faut beaucoup d’efforts pour avancer et essayer de créer une chance. Sans oublier leur contre-pressing très efficace en cas de perte de balle.

Votre groupe ne se présentera cependant pas en victime expiatoire…

Évidemment pas. A l’aller (2-0), alors que certains s’attendaient à nous voir encaisser un score extrêmement lourd, nous les avons interpellés. Grâce à notre rigueur, notre respect du plan de match, notre investissement mutuel. Cela avait déjà été le cas contre Bordeaux (1-1). Un bloc d’escouade compact et cohérent peut les déjouer. Il faudra aussi être efficace sur les coups de pied arrêtés et précis dans les remplacements et les transitions.

Nous sommes déterminés à jouer courageusement notre chance

Ancienne Stéphanoise et internationale, Kheira Hamraoui s’annonce à nouveau au sein du groupe parisien, la connaissez-vous ?

Il a joué quatre saisons à Saint-Étienne, mais j’ai rejoint le club un an après son départ. Cela dit, nous connaissons tous ses qualités. C’est une très bonne joueuse. Il y en aura bien d’autres à ses côtés. Mais nous n’avons pas peur et nous sommes bien décidés à jouer hardiment notre chance pour ne pas prendre de valise (sic).

Aurez-vous toutes vos ressources face au champion de France en titre ?

Si aucune fille n’est touchée par le Covid, Kelly Gago (adducteurs) et Cindy Caputo (genou) seront épargnées. Nous enregistrerons le retour d’un de nos modèles, Emily Burns aux frais d’Andrea Ferrucci et pour créer une saine concurrence et garder le groupe engagé et uni, vous devriez …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page