news

Parce que le « smart » Mohamed El Arouch est perçu comme le nouveau phénomène de l’académie de l’OL

L’OL dispute la quatrième Coupe Gambardella de son histoire depuis 25 ans. Cela semble une anomalie tant l’équipe lyonnaise a fait ses preuves dès l’épopée victorieuse de la génération Malbranque-Balmont-Bréchet dans l’épreuve reine réservée aux moins de 19. Bien que portée par des talents prometteurs avec un contrat professionnel en poche, à savoir Karim Benzema et Hatem Ben Arfa en 2005 et 2006, puis Maxwel Cornet en 2015, l’Olympique Lyonnais n’a pour l’instant jamais remporté la moindre finale au Stade de France.

Le défi reviendra au groupe d’Eric Hély, ce samedi (17h15) face au Stade Malherbe de Caen, et notamment à son milieu de terrain Mohamed El Arouch (18 ans), seul joueur de sa génération déjà passé pro (en juillet 2021). Impliqué dans les trois buts de la demi-finale de Gambardella face à Troyes (3-1), l’équipe nationale U18 tricolore avait séduit Peter Bosz l’été dernier, et l’avait même fait participer à deux matches préparatoires.

La signature du premier contrat professionnel de Mohamed El Arouch (jusqu’en 2024) a été officialisée en juillet 2021 par son club formateur. – Olympique Lyonnais « Il a concouru avec des garçons de 2 ans son aîné »

Si l’histoire entre Mohamed El Arouch et l’OL débute officiellement en 2017, après un essai puis un tournoi avec Lyon, durant lesquels « il a fait l’unanimité au club », son constat remonte à 2015-2016. Recruteur pour l’académie de l’OL de 2000 à 2021, Gilles Signoret a été prévenu cette saison-là par l’entraîneur du club du Sporting Orange (Vaucluse), conscient qu’il avait un garçon très prometteur dans son groupe.

« Mohamed n’avait que 11 ans à l’époque, mais il avait déjà été promu dans l’équipe des moins de 13 ans du club », raconte Gilles Signoret. En général, une mise à jour à cet âge est liée à un profil de joueur nettement plus rapide ou plus fort que …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page