news

Philippe Terrier : « C’est clair que Bordeaux a reçu un traitement particulier. Aujourd’hui je me demande comment on peut encore aimer le foot »

Source @ LeProgrès

Philippe Terrier, le président de Villefranche Beaujolais a évidemment réagi, dans Le Quotidien du Sport, à la décision de la Comex de maintenir les en Ligue 2 la saison prochaine, les privant ainsi de cette même place.

« J’ai joué au Quichotte pendant une semaine, mais les moulins à vent étaient trop forts… Je ne veux pas me disputer éternellement… Ce qui devait arriver est arrivé… Il est clair que Bordeaux a reçu un traitement particulier. Aujourd’hui, je me demande comment on peut encore aimer le football. C’est un triste exemple pour le football amateur. Aujourd’hui, ce sont des milliers de clubs qui doivent se poser des questions. Maintenant, il faut voir comment le club va gérer l’avenir, notamment avec plusieurs licenciements… Je ne voudrais pas que les Girondins de Bordeaux se déclarent en faillite en cours de saison, pour nous ce serait terrible […] Maintenant, il faut se remettre au travail rapidement. Car il y aura 6 courses cette saison en National. Nous sommes un petit club qui essaie de bien fonctionner. Deux fois de suite, nous avons eu l’occasion de grimper, mais nous ne savons pas ce qui nous arrivera demain.

Nous ne vous souhaitons absolument aucun mal, M. Terrier. Nous vous souhaitons donc une bonne saison. Nationalement.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page