news

Plus difficile encore – AS.com

Après la naissance des débuts contre l’Espanyol en Liga, Xavi Hernández connaît désormais la période la plus difficile à ce jour demain, mardi en Ligue des champions au Camp Nou. Face à Benfica, le nouveau sélectionneur joue l’option quasi définitive (au détriment d’un exploit assez improbable à Munich face au Bayern) de franchir la phase de poules de la plus haute compétition internationale et de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Rester en vie en Ligue des champions n’est pas seulement un objectif sportif, mais c’est aussi une obligation économique pour une entité dans une situation financière très délicate et qui a budgétisé ce cap pour atteindre au moins les quarts de finale de ce tournoi.

Le défi est encore plus compliqué que les débuts en Liga, où Barcelone a fini par demander le temps contre l’équipe Bleu et Blanc.

Aux carences sportives des supporters du Barça, déjà cruellement démasqués lors du match qui s’est joué à Lisbonne, où Benfica est passé devant le Barça en battant les Catalans 3-0, s’ajoute le manque de troupes à la disposition de l’entraîneur.

D’emblée, Xavi ne va pas pouvoir jouer le jeu avec des ailiers naturels, tral et comme l’exige son style book. Dembélé est toujours blessé et il n’est pas clair qu’il puisse être prêt pour mardi, ou du moins pour ne pas commencer, et d’ailleurs ni Ilias Akhomach ni Abde, les deux ailiers qu’il a utilisés à ses débuts, ne sont inscrits pour cette compétition.

Face à ces pertes dans les ailes d’attaque, Xavi n’a que Demir comme ailier pur et saisit l’option de réinstaller Gavi dans le groupe. D’autres alternatives seraient de pousser Memphis à l’extrême ou de placer Coutinho, qui a de nouveau donné un autre récital d’apathie et d’incompétence contre l’Espanyol.

Les problèmes pour l’entraîneur catalan ne s’arrêtent pas là. Nico et Mingueza se sont retirés blessés du Camp Nou et Busquets a également dû être remplacé en raison d’un malaise. Il ne semble pas que ni Nico ni Busquets n’aient quelque chose de particulièrement sérieux, mais qu’est-ce qu’un fait…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page