news

Premier League : Newcastle dépense 60 millions sur les 200 dont il dispose dans son budget

Tout indiquait que Newcastle allait être le grand shaker de ce marché hivernal après le rachat bien connu par un fonds d’investissement saoudien. Les Magpies deviendront les « nouveaux riches » du Premier, avec un budget total de transferts de 200 millions d’euros, et les noms d’entraîneurs et de joueurs pour constituer une escouade de rêve étaient déjà dans les cagnottes des Magpies. Cependant, les événements ont pris un virage à 180 degrés lorsqu’il est devenu connu, selon ‘The Telegraph’, que les ‘pies’ ne dépenseraient que 60 millions dans cette fenêtre de marché.

La précipitation n’est pas une bonne compagnie, a peut-être pensé la haute direction de Newcastle, et ils sont en faveur de ne pas « gaspiller » tout cet argent en surpayant les joueurs au-dessus de leur part de marché. D’une part, une stratégie logique pour un club qui veut aspirer à grimper rapidement des positions est de séduire les joueurs grâce à une bonne offre économique. Le PSG ou Manchester City peuvent en être des exemples.

À St. James Park, ils veulent démarrer ce projet avec prudence et s’assurer que chaque étape est réfléchie et acceptée. Cependant, les besoins sont pressants car ils sont dans les places de relégation car ils n’ont remporté aucun match jusqu’à présent en Premier League.

La danse des noms a commencé

Steve Bruce a ses jours comptés avec les « Magpies » et les noms pour remplir le banc à St. James Park commencent à sonner de plus en plus fort. Ce fut d’abord Brendan Rodgers puis Antonio Conte, le second est sans équipe et c’est un pari immédiat en termes de compétitivité. Zinedine Zidane les a également rejoints en disant « non » à Newcastle. Du côté des joueurs, plusieurs stars qui veulent changer de décor volent aussi au-dessus : c’est le cas de Raheem Sterling, qui a déjà dit qu’il aimerait sortir ; Adrien Rabiot ou Mauro Icardi, entre autres.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page