news

premières ruptures entre Sampaoli et ses joueurs

Zapping d’objectif ! Football Club Le duel de la semaine

La défaite de mercredi soir à Nice (1-4) en Coupe de France a gravement blessé l’Olympique de Marseille, qui rêvait d’aller jusqu’au bout. Et il a considérablement terni l’image de Jorge Sampaoli, accusé d’avoir déployé quatre défenseurs centraux au coup d’envoi (ce qu’il fait depuis le début de saison…) et d’avoir perdu la bataille tactique avec Christophe Galtier, une semaine après avoir déjà pris le bouillon face à Peter Bosz. Selon L’Equipe, le mécontentement aurait gagné une partie de son effectif, doutant de sa formation…

« La construction basse est un aspect clé, certes, mais pas forcément suffisant, et certains joueurs s’étonnent du manque de travail sur les animations et les combinaisons dans les 30 derniers mètres. Pour Sampaoli, le troisième sommet du plateau est la zone où le talent des assaillants individuels doivent s’exprimer, sans le carcan des consignes tactiques : Payet, bien sûr, ou même Guendouzi en profitent pleinement, mais cette liberté s’exprime donc au détriment de schémas plus raffinés et de mouvements coordonnés. l’intégration de Milik, habitué à une animation qui tourne autour de lui, à sa qualité dans les appels et dans les finitions. Et cela peut parfois rendre la possession marseillaise assez stérile et monotone, quand le ballon roule depuis la surface façon handball, en attendant Payet pour inventer une passe décisive ».

Mais attention : le journal sportif est réputé pour sa recherche régulière de l’animal. La preuve, en dit long sur le prétendu malaise de Steve Mandanda puisque le gardien fait savoir à travers son entourage qu’il n’y a pas eu de malaise avec son statut de remplaçant !

La Une de L’Équipe du 13 février.

🗞 Lisez le montage https://t.co/AhE7bwZmGI pic.twitter.com/nZOKea1o7U

– L’ÉQUIPE (@lequipe) 12 février 2022 Les joueurs de l’OM ne sont pas contents de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page