news

PSG : Leca gratte les dirigeants sur la gestion des gardiens

Alternant entre Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas, Mauricio Pochettino a fini par affaiblir ses deux gardiens. Une gestion de l’entraîneur du Paris Saint-Germain qui ne comprend pas le gardien de Lens, Jean-Louis Leca.

Jean-Louis Leca n’est plus un porte-objectif incontesté. Comme prévu, le gardien corse cède progressivement la place au numéro un Wuilker Farinez, qui gagne progressivement du terrain. Une gestion qui n’est pas exactement celle de Mauricio Pochettino au Paris Saint-Germain.

L’entraîneur argentin est en effet confronté à un problème de richesse alternant entre Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas. Un choix qui a fini par lui exploser au visage alors que l’Italien a perdu l’équilibre ces dernières semaines, poussant son partenaire costaricien à lui demander des éclaircissements sur sa situation.

Une situation prévisible

A quelques heures du déplacement dans la capitale, Leca évoquait cette gestion particulière du technicien parisien. Sans surprise, il n’aime pas ça. J’ai fait une interview plus tôt cette année, où j’ai presque dit que ce serait comme à Paris. Je ne pense pas qu’on puisse clairement mettre deux numéros 1, a souligné l’ancien gardien de Bastia en conférence de presse.

Il y a un n1, un n2, un n3, j’en suis sûr. Ensuite, l’importance de la gestion est primordiale. Il faut être clair dès le départ. Quand Courtois signe au Real, Zidane est dans la même situation. En revanche, c’est très consolidé depuis le début : l’un joue la Ligue des champions, l’autre le championnat. Il n’y a aucun doute sur qui jouera, a poursuivi le gardien du RCL.

La faute de la direction pour Leca

Pour Leca, Pochettino devra se décider rapidement sur place pour renforcer l’un ou l’autre gardien. Aujourd’hui, Paris compte peut-être deux des cinq ou six meilleurs gardiens du monde dans son effectif. Et justement à cause de cette gestion il y a un poids qui pèse sur leurs épaules. Nous avons vu des erreurs de Navas que nous n’avions pas vues l’année dernière, a souligné le dernier rempart de 36 ans.

Mais…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page