news

Qatar 2022, du tonnerre à l’horizon !

A deux mois de la Coupe du monde, le casting pourrait être chamboulé. L’affaire Castillo offre une tournure improbable.

Au printemps dernier, le Chili avait déposé un recours auprès de la FIFA pour contester la qualification de l’Équateur à la Coupe du monde 2022. Quatrième de la zone sud-américaine et invité directement au Qatar, le Tricolore avait alors été accusé par La Roja d’avoir falsifié l’identité d’un joueur, Byron Castillo. Un joueur du couloir qui a disputé huit matches de qualification et qui selon les Chiliens ne serait pas équatorien mais colombien.

« La commission de discipline de la FIFA s’est prononcée sur la potentielle inéligibilité du joueur Byron David Castillo Segura, qui a participé à huit matches avec la sélection de la Fédération équatorienne de football (FEF) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, pouvait-on lire en juin dernier dans un FIFA Après avoir analysé les dossiers déposés par toutes les parties et pris en considération l’ensemble des éléments présentés, la Commission de Discipline a décidé de classer la procédure contre la FEF. « Affaire classée ? Pas vraiment…

A l’appui de l’enquête, le Daily Mail révèle que l’intéressé est bien colombien et qu’il est né en 1995 et non en 1998 comme l’exigent ces pièces d’identité. Selon les médias britanniques, le même joueur a reconnu avoir utilisé un faux passeport, couvert par sa fédération. Des révélations qui discréditent la qualification de l’Equateur et risquent aujourd’hui de rebattre les cartes.

La Commission d’appel de la FIFA se réunira jeudi pour rouvrir l’affaire et statuer à nouveau. Plus que deux gros mois avant la Coupe du monde que l’Equateur devrait ouvrir contre le pays hôte, le Qatar, le 20 novembre. Versé dans le groupe A, le Tricolore a rendez-vous…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page