news

Qatar 2022 : trop tard pour boycotter ?

Alors que la question d’un boycott de la Coupe du monde 2022 se pose et que l’idée fait son chemin, l’acteur Roschdy Zem estime qu’il est trop tard pour « prendre le spectateur en otage ».

Doit-on boycotter la Coupe du monde au Qatar ? Peut-être vous êtes-vous posé la question, peut-être avez-vous pris une décision, ou peut-être connaissez-vous une ou plusieurs personnes, pourtant fan de football, qui a décidé de ne plus regarder un seul match de Coupe du monde.

Lire aussi : Qatar 2022 : premier boycott annoncé

L’idée est la suivante : faire comprendre aux autorités que le public n’est pas prêt à tout endosser que l’idée d’une Coupe du monde dans un pays qui respecte si peu les droits de l’homme et la lutte contre le réchauffement climatique n’est pas acceptable. Il ne faudrait donc pas regarder la concurrence, faire baisser les notes, et donc les recettes, pour que la Fifa prenne en compte certains critères dans l’attribution de la prochaine Coupe du monde.

« On savait à qui on offrait la Coupe du monde »

Mais pour l’acteur Roschdy Zem, ce n’est pas au spectateur d’être privé de son plaisir à cause d’une décision prise il y a longtemps. « C’est trop tard », vous a-t-il dit cette semaine dans l’émission C. « On parle beaucoup du boycott de la Coupe du monde. Il se déroule en deux mois. Le prix de l’organisation de la Coupe du monde, c’était il y a 10 ou 12 ans, explique l’acteur, qui regrette que personne n’ait vraiment réagi avant. Ni les autorités politiques, ni les instances sportives, ni les joueurs, pas même vous les médias… Pourquoi prendre le spectateur en otage aujourd’hui ? « 

« Pourquoi prendre le spectateur en otage aujourd’hui ? En choisissant le Qatar on savait que ce serait une aberration écologique, le sort réservé à l’effectif, on avait tous les éléments : on savait à qui on donnait la Coupe du monde ! »

Roschdy Zem dans #CàVous…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page