news

« Raconter mon homosexualité dans un livre m’a ramené à la vie »

Le soleil d’avril brille à travers la fenêtre d’un appartement d’une chambre, niché au cœur d’un quartier chic de Paris. Ouissem Belgacem vous invite à vous asseoir sur le canapé tout en faisant une seule tasse de thé. Le Franco-tunisien de 34 ans, en plein ramadan, n’en boira pas. Au cours de la dernière année, sa vie a complètement changé. Le 5 mai 2021, son livre « Adieu à ma honte » est publié aux éditions Fayard. Il a témoigné de son quotidien difficile de jeune footballeur homosexuel lorsqu’il évoluait au centre de formation toulousain.

Depuis, Ouissem Belgacem a vécu une année vertigineuse, où il a enchaîné interviews, conférences, interventions au sein de certaines équipes de football et de multiples projets. Il dit qu’il n’a même pas eu le temps de relire son livre, qui se trouve dans une petite bibliothèque au-dessus de son lit. Une édition de poche sortira le 1er juin en France, aux éditions Harper Collins, avec un chapitre supplémentaire consacré à son premier baiser avec un homme. « Au revoir ma honte » prépare également le voyage. Les droits de traduction ont déjà été transférés à l’éditeur suédois « Verbal Forlag » (publication prévue en 2023) et plusieurs maisons d’édition internationales sont en discussion pour obtenir les droits. Entre-temps, le livre s’est déjà vendu entre 15 000 et 20 000 exemplaires en France.

« Au revoir ma honte » vivra bientôt aussi sur nos écrans, comme l’expliquait Ouissem Belgacem dans le long entretien accordé à Prolongation, à l’occasion du premier anniversaire de la sortie de son livre. Ce jour-là, ses yeux étaient cernes, mais son regard était inondé d’espoir et de sérénité. Car Ouissem Belgacem a passé les trente-trois premières années de sa vie dans la clandestinité. Pas question pour lui, désormais, de se reposer. Il a un message à faire passer, un combat à…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page