news

RAF : Clément Depres, que va-t-il se passer !

L’incontournable attaquant ruthène Clément Depres a subi plus de deux ans de blessure qui l’ont empêché de faire son travail. Quitté par Nîmes il retourne à la RAF

« Dire que je n’ai pas pensé à arrêter le football serait une erreur. » C’était normal, évident que Clément Depres songeait à cette idée obscure de ne plus faire son métier. Tout le monde aurait réagi comme ça.

Son histoire, la bonne, est celle d’un attaquant qui a du talent, démontre en L1, avec son club de Nîmes, qu’il a le niveau de l’élite française. « J’ai eu un doublé dans un match qui m’a valu un 8 dans le journal L’Equipe ». Pour ceux qui ne connaissent pas le football, un 8 signifie l’excellence, le qualificatif du meilleur. Sauf que Clément, qui est en montée, est blessé.

« Une rupture du ligament antérieur du genou ». C’est la blessure typique d’un footballeur. Nous opérons, guérissons, rééduquons avec six mois de convalescence. « Quand je me blesse, je suis dans cette idée. Je suis positif, je prends soin de moi, je suis sérieux pour récupérer quand il le faut ».

Et là, on entre dans l’histoire ; le mauvais. « Tout se complique, ça fait mal quand on a le temps de récupérer. Ça fait vraiment mal au point que je ne peux plus jouer et que je dois opérer à nouveau. Je viens de terminer le protocole de remise en forme, c’est un moment de test physique et mental quand vous avez de réveiller tant de muscles endormis ».

Clément s’est donc de nouveau fait opérer du genou. Il se soigne, il se remet courageusement en action pour reconstruire ses muscles, se refaire une seconde remise en forme et encore au bout du chemin, la douleur.

Fort, insupportable, …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page