news

Real : Camavinga entre satisfaction et frustration

Auteur d’apparitions remarquées, le Français Eduardo Camavinga clôture une saison encourageante avec le Real Madrid. Le milieu de terrain élabore lui-même un bilan plutôt positif, mais regrette le temps de jeu insuffisant pour retrouver l’équipe de France.

Eduardo Camavinga espère jouer plus la saison prochaine.

Les avis madrilènes sont unanimes. Pour une première saison au Real, qui plus est pour un joueur de 19 ans, Eduardo Camavinga répond aux attentes.

Son énergie et surtout sa personnalité sur le terrain attirent les supporters et observateurs de la capitale espagnole, particulièrement séduits par ses apparitions en Ligue des champions.

Le reproche d’Ancelotti

Dans l’interview de ce dimanche à Téléfoot, le milieu de terrain a ensuite évoqué un bilan positif de sa saison, mais avec une mise en garde sur son manque de discipline. Avec le maillot du Real, Camavinga a en effet récolté 11 cartons jaunes toutes compétitions confondues !

Je dois canaliser ma passion, arrêter de prendre des cartons jaunes, a avoué l’ancien Rennais, répété à plusieurs reprises par son entraîneur Carlo Ancelotti. Pendant les matchs il me regarde et me fait (le geste de l’arbitre qui met un carton, ndlr), confiait le Merengue beIN Sports. Au début, il m’a dit : « attention au carton jaune ». Mais maintenant il ne parle plus, il me regarde et fait juste ça. Cette mauvaise habitude a peut-être affecté son temps de jeu.

Camvinga n’est pas patient

De plus, le joueur a débuté 16 fois toutes compétitions confondues et est mécontent de son utilisation. Je savais que ça prendrait du temps, c’est la première chose qu’on m’a dit, s’est-il souvenu pour l’émission de TF1. Je ne suis pas trop patient. On m’avait prévenu que les premières années sont souvent compliquées, alors j’ai pris mes problèmes avec patience. Je continue à travailler. Après ça évidemment je n’aime pas ne pas jouer, j’aimerais jouer plus mais ça viendra naturellement.

But de la coupe du monde

La déclaration pourrait être mal interprétée. Mais Camavinga n’est pas dû …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page