news

Real Madrid : Ancelotti ferme « La Fábrica »

La décision de Carlo Ancelotti de renoncer à la participation d’Antonio Blanco et Miguel Gutiérrez à l’appel pour affronter Alcoyano en Coupe, une équipe qui a les mêmes points dans le Groupe II de la Première RFEF que Castilla, et aucun des deux enfants qui ont voyagé (Peter et Rafa Marín) ont provoqué la surprise dans les cercles de la carrière blanche. Mais, surtout, il se penche sur la méfiance progressive dont fait preuve l’entraîneur italien envers les théoriciens locaux les plus préparés à le servir en équipe première. Il ne tire même pas un des attaquants de la filiale (Latasa, Gudjohnsen…) face à Valence bien que Jovic soit toujours positif au COVID et Mariano s’est blessé à Alcoy.

La perte de confiance de Carletto envers les deux garçons qui devaient être, non pas en termes de jetons (pour une question administrative) mais dans la pratique, deux autres joueurs de l’équipe première est palpable. Un problème de santé a temporairement séparé Miguel (20 ans) pendant une partie des mois d’octobre et de novembre, mais il s’est rétabli. Il est frappant de constater qu’après avoir débuté contre le Betis (0-1), le Celta (5-2) et Majorque (6-1), le jeune latéral gauche a réitéré le départ pour la dernière fois dans le 1-2 inattendu contre le Sheriff. Qu’il ait payé ces vaisselle cassée ou non, Miguel a disparu des idées d’Ancelotti et les 135 dernières minutes du Real Madrid, entre Getafe et Alcoy, ont été jouées par un Marcelo qui quittera le club en juin. Le cas de Blanco (21 ans) est plus saignant pour lui, car la saison dernière lors du match de coupe face à Alcoyano il a été convoqué… par Zidane. Cet erratique Valverde, Camavinga, Isco (un autre qui va partir) et le nouveau venu (de sa blessure) Ceballos le branchent sans rémission.

Peter ne semble pas non plus avoir mérité, aux yeux de l’entraîneur de l’équipe première, plus de présence malgré le fait que le poste d’ailier droit soit un carrousel de candidats. Pas même les détails les plus intéressants qu’il a laissés à San …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page