news

Real Madrid : Evra révèle tout sur l’émeute sud-africaine : « Anelka a été expulsée comme une merde »

Patrice Evra est revenu dans une interview sur RMC Sport avec Didier Anelka et Rothen sur la célèbre émeute de l’équipe de France lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud avec Raymond Domenech comme entraîneur. L’ailier était le capitaine de cette équipe et l’ancien attaquant du Real Madrid qui a été le premier expulsé pour ses insultes à l’entraîneur à la pause de France-Mexique. Anelka a insisté sur le fait qu’elle n’a pas dit ce que L’quipe a révélé. Evra revient sur cette scène et sur tout ce qui s’est passé par la suite.

Ce qui s’est passé entre Anelka et Domenech :  » Domenech attend une bonne dizaine de minutes avant de parler et se tourne vers :  » Nico, qu’est-ce que je t’ai dit. Arrêtez de descendre pour chercher la balle. Nico (Anelka) noue ses lacets, ne regarde pas, et il dit : « Va te faire foutre, si c’est le problème, je ne joue pas. Il (Domenech) ne l’a même pas entendu. C’était son assistant. J’interviens. On peut encore se qualifier. J’ai dit: « Arrêtez les bêtises, nous avons besoin de Nico. » J’ai dit à Nico de remettre ses bottes. J’arrive à le convaincre, Nico remet ses chaussures. Et il (Domenech) dit : « Non, Gignac chauffe, il est mort. » Nous revenons à la deuxième partie perdue. Nico se sentit attaqué. J’ai tellement de respect pour Nico, il ne m’a jamais envoyé me promener. »

La réunion pour arranger les choses : « Je voulais convaincre Nico (de s’excuser). Nico m’a dit : « Ne t’inquiète pas, je m’excuse auprès de l’équipe et du coach, mais je ne peux pas le faire en public. Ce n’est pas ce que j’ai dit (en référence à la couverture de L’équipe) et mes avocats sont sur le sujet. Je ne vais pas m’excuser publiquement pour quelque chose que je n’ai pas dit. Quand ils m’ont dit qu’ils allaient expulser Nico, j’ai dit à Domenech : « Ça va être la plus grosse erreur, tu vas détruire ce groupe, ce groupe va basculer. » Il a dit : « D’accord. Si vous vous excusez auprès du groupe et de moi, ne vous inquiétez pas. Je suis allé dans la chambre de Nico pour le convaincre. Je demande où est l’entraîneur. Ils me disent qu’ils ne le trouvent pas. C’est comme s’il avait disparu. Dans ma tête je me dis que Nico va changer d’avis…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page