news

Real Madrid: Isco paie pour le truc de Grenade

La fin d’Isco au Real Madrid est loin d’être idéale. Cela fait trois ans que le footballeur s’est éteint et ni Zidane dans le passé ni maintenant Ancelotti n’ont réussi à élever le niveau d’un footballeur qui était superlatif entre 2013 et 2018 et qui depuis sa collision avec Solari a été plus un protagoniste en raison de un clash avec ses entraîneurs que pour ses commandes, ses buts ou ses passes décisives. Ces jours-ci, il vit son avant-dernier problème en portant du blanc.

Tout a commencé à Grenade, le 21 novembre. Dans ce match où les Blancs ont gagné 1-4, selon Miguel ngel Daz dans Cope’s Game Time, le footballeur a été contrarié lorsque Davide Ancelotti, le deuxième entraîneur de Madrid, a appelé Jovic et Camavinga pour entrer dans le match, alors que dans le cas des Français était sorti en même temps qu’Isco pour s’échauffer.

Ancelotti : « Isco est en colère parce qu’il ne joue pas mais il ne m’a jamais manqué de respect et je n’ai jamais manqué de respect »

Il a pensé le 22 qu’ils entraient en même temps quand Davide lui a dit qu’il devait continuer à s’échauffer, ce qui a mis le joueur en colère et qu’il a pris la décision d’aller sur le banc et d’arrêter de faire de l’exercice. Ancelotti va enfin lui donner accès pour éviter un conflit. Mais prenez note. Depuis, il ne s’est même pas réchauffé.

Isco va à l’entraînement tous les jours, n’est pas blessé et entre à chaque appel d’équipe. Mais depuis Grenade, ça ne chauffe pas. Ace en a disputé trois matchs de suite, regardant les 90 minutes du match assis sur le banc, sans les bonbons de quelques minutes d’échauffement qui lui permettent de rêver de jouer un moment. Pour l’instant, même pas ça. Ni contre le shérif, ni contre Séville, ni contre l’Athletic, Isco est apparu sur la pelouse. Il est actuellement le dernier milieu de terrain de l’équipe et sa situation ne semble pas s’améliorer. Seuls lui, Mariano, Vallejo et Jovic n’ont pas joué lors des trois derniers matchs, bien que ce dernier se soit échauffé

Ancelotti a assuré après ce match contre Grenade qu’il n’avait aucun problème avec Isco, que la relation entre les deux était bonne. Tir le technicien italien du classique « J’en ai beaucoup pour lui…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page