news

Real Madrid : le « maître en gestion de carrière sportive Toni Kroos »

Le jour où Toni Kroos décidera de prendre sa retraite, il le fera avec le maillot du Real Madrid et en tant que légende de l’équipe blanche. Le footballeur allemand n’envisage rien d’autre, amoureux de Madrid depuis le jour de son arrivée et joueur qui a pénétré le club et les supporters pour son football et, surtout, pour son comportement dès la première minute. « Kroos est à cent pour cent le Real Madrid », soulignent-ils depuis Santiago Bernabu, où ils n’hésitent pas à affirmer qu’il est l’une des meilleures recrues de l’histoire. Rappelons-le : il a coûté 25 millions d’euros en 2014.

Kroos ne pense toujours pas à la retraite, mais Madrid est clair que lorsqu’il part, il fait partie de ces joueurs dont il doit être proche, lié d’une manière ou d’une autre à l’entité. Vous pourriez enseigner un master en gestion de carrière dans le vestiaire, car le vôtre est impeccable à tous points de vue.

Intégré dès le premier jour

Kroos a fait ses débuts au Real Madrid le 8 août 2014, lors de la Supercoupe d’Europe, quatre jours seulement après avoir été présenté comme joueur madrilène. Il a donné un récital lors de ce match contre Séville et dès le premier jour, Madrid a su qu’il avait réussi à signer. Depuis, il a disputé 329 matchs blancs, formant avec Luka Modric et Casemiro un milieu de terrain légendaire, vainqueur entre autres de trois Coupes d’Europe consécutives.

Discret dans sa vie personnelle, il a rapidement gagné les vestiaires bien qu’il ne connaisse pas l’espagnol à son arrivée, une langue qu’il maîtrise déjà et dans laquelle il s’exprime dans des interviews et des conférences de presse. Il a fait un effort pour s’adapter aux habitudes de l’équipe et de ses coéquipiers et fait déjà partie des leaders du vestiaire. J’aime son ironie et la sincérité avec laquelle il se manifeste. Quand Kroos parle, il est entendu.

Le Real Madrid, toujours premier

Champion du monde avec l’Allemagne, Kroos est le joueur madrilène qui a le mieux combiné club et équipe nationale ces années. Toujours prêt à répondre à l’appel de son pays, mais avec responsabilité et en pensant au club qui le rémunère. Il n’y est jamais allé s’il avait un malaise ou s’il était obligé de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page