news

Robin Le Normand mérite-t-il d’être sélectionné en équipe de France ?

Ce qui suit après cette annonce

Pour les fans de football qui ne suivent pas particulièrement la Liga, le nom de Robin Le Normand ne veut probablement pas dire grand-chose. Du moins, ce n’était pas le cas avant cette saison, où la Real Sociedad joue en Europe et semble s’être positionnée sérieusement dans la course au titre de la Liga. En revanche, les fans de football ibérique connaissent déjà très bien le joueur de 25 ans, qui est depuis longtemps sur la scène espagnole. Et maintenant que son équipe entre progressivement dans la cour des grands, on peut légitimement commencer à se poser la question de sa présence à Azzurro. D’autant que, jusqu’à présent, les derniers cas de défenseurs centraux évolués au-delà des Pyrénées chez les Bleus sont plus que satisfaisants.

Déjà, la question de son profil doit être prise en considération. Bien que formé à Brest et parti en Espagne à près de 20 ans, Le Normand a rapidement intégré les concepts spécifiques du football espagnol, et notamment de la Real Sociedad. Sortir le ballon correctement est essentiel. Dans le 4-2-3-1 de la Real Sociedad – même si Imanol Alguacil a parfois expérimenté d’autres astuces – c’est le tremplin des offensives basques. Presque toujours au sol, et essayant toujours de déplacer un partenaire bien défini plutôt que de se débarrasser du ballon. Il est également le quatrième joueur avec le plus de passes décisives en Liga, avec un taux de réussite de 88%.

Meilleur joueur de la Liga en octobre

D’abord dans le rôle de lieutenant, il s’est démarqué par sa capacité à anticiper et à lire le jeu plus que dans le duel. Et c’est peut-être là qu’il lui manquait encore certaines choses. Celui qui avait été identifié par Eric Olhats, comme un certain Antoine Griezmann, était peut-être encore un peu écolo sur certains aspects défensifs liés…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page