news

Série A | Arkadiusz Milik, le presque héros de la Juventus

Si Liguain est la plus grande ligue du monde, la Serie A est un peu plus proche ce week-end. Un épisode extraordinaire avec Milik comme protagoniste. En même temps, qui d’autre qu’un ancien pensionnaire de Ligue 1 pour incarner ce rôle ?

Un début parfait

Avant le coup d’envoi, la compte 5 points de retard sur le leader napolitain. Affronter la Vieille Dame ? La Salernitane. Une victoire en cinq matchs, mais une seule défaite. Tout cela grâce à ses trois matchs nuls. Vous l’aurez compris, le favori de ce meeting est le Turinois. Mais c’est sans compter sur la beauté du football. Si dans de nombreux sports le plus fort gagne (souvent), dans le football parfois les petits peuvent mordre les grands. Comme en ce dimanche soir d’été près de Turin.

Dès la 18e minute, les visiteurs climatisent le Juventus Stadium. Tout commence par une sublime intervention aérienne ratée de Cuadrado, la fameuse action dans laquelle tu penses pouvoir te cogner la tête, mais en réalité tu es 2 centimètres de trop. Ce qui suit ? Mazzocchi envoie un caviar à Candreva : 0-1.

Les Salernitains ne s’arrêtent pas là, et montrent leur art du chronométrage. Alors qu’on joue la prolongation de la première mi-temps, Piatek subit un centre de Boulaye Dia. Le ballon touche le poteau de Perin avant de se rendre compte que le défenseur Bremer a la main errante. Pénalité, 0-2. L’addition est bonne pour le seum de Turin.

Milik héroïque, mais toujours pas trop

Comme toujours dans ces scénarios, en seconde période, le grand prend le dessus sur le petit. Cinq minutes après la reprise, ce même Bremer a réduit le score espérant se racheter auprès du public. Revenant à la pause, Arek Milik se fait assez discret jusqu’aux derniers instants du match. A partir de 88′ le Polonais se pointe. Un tir du gauche dont il a le secret finit sur la barre transversale…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page