news

Solskjaer, autopsie de la faillite de Manchester United

Officiellement limogé dimanche, le Norvégien a quitté Manchester United sans avoir décroché un seul titre, un baromètre implacable dans un club de cette stature.

La fin de l’aventure était inévitable. Plus intenable que jamais depuis les défaites à domicile face à ses rivaux Liverpool (0-5) et Manchester City (0-2), la position d’Ole Gunnar Solskjaer est devenue inextricable suite à la débâcle de samedi à Watford (1-4), plus grosse défaite du club face à un promu. à partir de… 1989. Après un peu plus de deux ans et demi à la tête des Diables Rouges, « OGS » est alors invité à quitter Old Trafford, un Théâtre des Rêves où son mandat vire au cauchemar prend fin. « C’est le jour le plus sombre de ma carrière d’entraîneur ici », a reconnu le Norvégien après l’humiliation qu’il a subie contre Liverpool fin octobre.

Coincés dans la recherche d’un manager de haut niveau en adéquation avec le contrat longue durée de leur manager, les dirigeants mancuniens auront donc attendu encore un mois avant de sévir. Et ce malgré le fort soutien de Sir Alex Ferguson, l’un des fervents défenseurs de son ancien « supersub ». Mais il ne passera pas l’hiver, abandonné par ses joueurs à Watford. « Vous savez ce que ce club signifie pour moi et ce que je voulais accomplir ici », a déclaré la personne dans un salut affectueux au micro de MUTV. (…) Malheureusement, je n’ai pas pu obtenir les résultats dont nous avions besoin et il est temps pour moi de prendre du recul. « 

Conduire une Ferrari outsider

Son statut de légende du club, acquis trois ans après son arrivée (1996) grâce au but décisif en finale de C1 lors du « Miracle de Barcelone » contre le Bayern (2-1, 1999), n’a pas suffi. « Ole sera…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page