news

Stade Rennais – Stade Brestois : « On aurait pu prendre un coup »… Belaïli premier étrange avec Brest

Sa signature au Stade Brestois a provoqué un petit séisme. Un tonnerre (de Brest). Dimanche, la première de Youcef Belaïli a été beaucoup plus discrète que son arrivée dans le Finistère. L’Algérien, qui a fait exploser les réseaux sociaux du Stade Brestois à l’annonce de son prêt de six mois, a eu d’énormes difficultés à trouver des coéquipiers dimanche lors de la défaite 2-0 de son équipe face au Stade Rennais (2-0). Un symbole ? Son coup franc est complètement faux dans les premières secondes du match. Un échec que d’autres ont annoncé.

Affirmé sur l’aile gauche de l’attaque brestoise, l’Algérien n’a pas montré grand-chose en première mi-temps quand son équipe s’est noyée, sauvée par l’excellent match de son gardien Marco Bizot. De retour d’une Coupe d’Afrique manquée et ayant résilié son contrat avec le Qatar SC, Belaïli semblait n’avoir aucune expérience. « C’était difficile pour lui mais c’était difficile pour toute l’équipe. En première mi-temps, on aurait pu prendre une blague, on les a vus jouer. C’était son premier match, il a fait quatre entraînements avec nous. Il est difficile de le juger dans ce match. On va essayer de le mettre à un bon niveau et en reparler », s’est défendu son entraîneur Michel Der Zakarian après le match.

Difficile d’oublier Romain Faivre

Sorti à la 60e minute, le milieu offensif a reçu quelques applaudissements des supporters algériens présents au Roazhon Park. Certains ont même attendu qu’il quitte le stade pour l’encourager. Il faut dire que le joueur est hyper suivi par ses fans, lui qui compte plus de trois millions d’abonnés sur Instagram. Son arrivée au Stade Brestois a bouleversé les réseaux sociaux du club qui ont vu le nombre de supporters exploser. Un enthousiasme inattendu qui a failli éclipser le départ de Romain Faivre de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page