news

Super league : le Parlement européen s’oppose aux compétitions sportives « dissidentes »

Mardi, le Parlement européen a affirmé son opposition aux compétitions sportives « dissidentes », faisant référence au projet raté au printemps d’une Super League européenne, appelant plutôt à plus de solidarité et d’inclusion dans le sport. Dans un texte voté avec 597 voix pour (36 contre et 55 abstentions), les eurodéputés réunis en session plénière à Strasbourg, « fermement opposés » à ce type de concurrence « qui sape ces principes et met en danger la stabilité de l’Union européenne ». écosystème ».

Le Parlement européen, dans ce texte non contraignant, a demandé que « la culture sportive européenne soit alignée sur les valeurs de l’UE de solidarité, de durabilité, d’inclusion pour tous, de compétition ouverte, de mérite sportif et d’équité ».

« Pas conçu comme une ligue dissidente », selon les sponsors

En avril, douze grands clubs européens ont annoncé la création d’une compétition rentable et privée, basée sur le principe d’un championnat quasi fermé et destinée à supplanter la Ligue des champions. Le projet a été rapidement abandonné face à une contestation, notamment parmi les fans et les joueurs. Neuf des clubs dissidents ont officiellement quitté le projet, mais le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin restent engagés.

« La Super League européenne n’a jamais été conçue comme une ligue dissidente. Au contraire, elle a toujours été contractuellement soumise à la condition de pleine compatibilité avec le maintien de la participation des clubs à leurs compétitions nationales », se sont défendus les financiers Anas Laghrari et John Hahn dans un communiqué, se présentant comme des « sponsors » de la projet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page