news

Toms Mejas : « Djokovic est le leader des anti-vaccins australiens »

Toms Mejas, qui était gardien du Real Madrid, apprécie son expérience en Australie chez les Western Sidney Wanderers. Il est passé au micro de l’émission ‘Marcador’ de Radio MARCA pour parler, entre autres, de la façon dont l' »affaire Djokovic » est vécue dans le pays australien : « C’est ce dont on parle le plus. Ici, les idées sont contradictoires. liberté de pensée, mais ce que Djokovic a fait, c’est polariser la société et en ce sens les non vaccinés le voient comme le leader du mouvement. De toute façon, ici, ils vous demandent d’être vacciné pour aller n’importe où », a-t-il déclaré.

Dans le cadre de cette affaire, le gardien de but avoue qu’il y a eu un cas similaire par un coéquipier. « Il y avait un joueur dans notre équipe qui n’était pas vacciné et qui a raté les trois premiers matches de championnat. Bien qu’il n’ait pas voulu le faire, il a été vacciné pour une raison professionnelle. Au final, ici, malgré le fait d’être un pays de liberté faire ce que tu considères, si tu ne te fais pas vacciner, tu ne peux pas faire grand-chose », reconnaît-il.

Son séjour au Real Madrid lui a permis de vivre une Classique en Super Coupe. Et ce n’était pas n’importe lequel. Toms Mejas avoue comment il a vécu ce match, où s’est déroulé l’incident entre Mourinho et Tito Vilanova : « Il m’a surpris dans le tunnel des vestiaires. C’étaient des matchs qui ont été vécus au maximum et Mourinho nous l’a transmis avec beaucoup de passion et d’intensité. . » Par rapport à cette période, marquée par la façon dont ils ont dû rivaliser avec le Barcelone de Guardiola, le Madrilène explique comment ils l’ont vécu : « Nous avons dû changer quelque chose et cela s’est passé en nous enfermant derrière. Mourinho l’a préparé comme si nous sortions dans un anneau, le jour viendrait. de la fête et nous avons tout quitté « .

Cette étape était importante pour qu’Aitor Karanka le signe plus tard pour Middlesbrough. « J’ai de très bons souvenirs de l’Angleterre. Karanka est également très similaire à Mourinho. »

Le fait d’avoir joué pour les Blancs est la raison pour laquelle maintenant ils lui demandent comment c’était d’être au Real Madrid : « Ils te demandent comment sont Cristiano, Modric, dis-lui…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page