news

trois questions sur le partenariat signé entre la France et le Qatar pour garantir la sécurité de la Coupe du monde

Après le Sénat en février, c’est l’Assemblée nationale qui a ratifié à son tour l’accord entre le Qatar et la France. Signé en mars 2021 à Doha par le Premier ministre de l’époque, Edouard Philippe, ce partenariat fait frissonner l’opposition, qui oppose au gouvernement la mort d’ouvriers sur les chantiers des stades du Qatar.

Coupe du monde 2022 au Qatar : derrière les stades et le métro flambant neufs, des travailleurs exploités… et quelques avancées sociales

Que prévoit l’accord ?

Le texte « vise à garantir un haut niveau de sécurité pour la Coupe du monde 2022, par des conseils techniques et des actions d’assistance opérationnelle », selon son article 1. En clair, il s’agit avant tout d’un échange de compétences pour garantir la sécurité de la Coupe du monde. 2022.

Dans le détail, selon les précisions fournies dans l’hémicycle par la rapporteure du texte, Amélia Lakrafi, la France enverra « 21 opérateurs spécialisés du GIGN, 170 opérateurs dans la lutte contre les drones, 10 opérateurs dans le domaine du déminage, 10 équipes de chiens pour la recherche d’explosifs et de 5 à 8 experts mis à disposition par la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) « pour un total « d’environ 220 experts français ».

Outre les moyens humains, le Qatar a demandé l’envoi de matériel et pourrait « exprimer des besoins supplémentaires » en octobre 2022, quelques semaines avant le premier coup d’envoi.

Si aucun membre du groupe Renaissance ou de ses alliés présents (MoDem et Horizons) ne s’est opposé au texte, les groupes Nupes et Rassemblement national ont voté contre. Le groupe Les Républicains n’a pas participé majoritairement au vote.

Quels sont les opposants qui accusent cet accord ?

Les groupes du Nupes ont attaqué de front cet accord international, rappelant notamment à plusieurs reprises les conditions de travail des ouvriers « quasi-esclaves » pour la construction des stades. « Dans…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page