news

Tunisie 0-1 Mali : Ibrahima Kone frappe le vainqueur dans un match entaché d’un coup de sifflet à temps plein | Actualités footballistiques

Le match du groupe F de la Coupe d’Afrique des Nations entre la Tunisie et le Mali a été plongé dans le chaos mercredi après que le coup de sifflet à temps plein a été sifflé à deux reprises avant la 90e minute.

Le match lui-même était une histoire de deux pénalités alors qu’Ibrahima Kone a converti sa tentative après un handball, mais le Tunisien Wahbi Khazri n’a pas pu emboîter le pas car son effort a été sauvé par le gardien malien Ibrahima Mounkoro à 13 minutes de la fin.

L’arbitre zambien Janny Sikazwe a alors d’abord explosé pour la fin du match avec 85 minutes au compteur, son chronométrage l’ayant évidemment laissé tomber. Mais après s’être corrigé, il a quand même terminé le match à la 90e minute, malgré un certain nombre d’arrêts en seconde période, dont deux contrôles VAR.

La Tunisie était furieuse et les officiels ont pris d’assaut le terrain en signe de protestation, mais le trophée de l’homme du match a été remis et les conférences de presse d’après-match battaient leur plein avant que les officiels de la Confédération africaine de football (CAF) ne décident que les minutes restantes devraient être jouées.

Le Mali est entré sur le terrain pour jouer 40 minutes après le début de la controverse, mais la Tunisie a refusé de continuer et Sikazwe a mis fin au match pour la troisième fois.

Apprenant que 20 minutes après le coup de sifflet final, le Mali contre la Tunisie recommencera pendant quelques minutes alors que l’arbitre zambien a mis fin au match quelques minutes plus tôt.

– Maher Mezahi (@MezahiMaher) 12 janvier 2022

Après une première mi-temps terne, le Mali a bien entamé la seconde et après seulement une minute, il a écopé d’un penalty lorsque le tir de Boubacar Kiki Kouyates a touché la main d’Elyas Skhiri alors que le milieu de terrain tunisien tournait le dos au ballon.

Kone a ensuite intensifié pour convertir facilement le penalty et donner l’avantage à son équipe.

Dylan Bronn a forcé un premier arrêt du gardien malien Ibrahima Mounkoro avec une frappe de 35 mètres qu’il a dû repousser en corner, mais la Tunisie avait une chance encore meilleure d’égaliser.

C’est Moussa Djenepo qui a manipulé le ballon cette fois et, après consultation de la VAR, Sikazwe a décerné…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page