news

Un an avant la Coupe du monde 2022 – « Laurent dehors ! » : au Qatar, des exigences accrues pour les stars blanches et étrangères

Au total, Al-Rayyan a essuyé quatre défaites et trois nuls, n’a enregistré que deux victoires cette saison et vise une décevante 8e place sur 12 au Championnat du Qatar, loin de l’objectif affiché : briser l’écrasante suprématie. et le club Al-Duhail, respectivement premier et deuxième. « On commence mal cette année », a reconnu Laurent Blanc dans un entretien à l’AFP le mois dernier, indiquant l’arrivée tardive de ses principales recrues. « Nous avons eu d’excellents joueurs avec Steven (Nzonzi), James Rodriguez et Ahmed Yasser. Mais nous les avons rattrapés très tard, donc ils sont plus ou moins blessés. »

Ligue 1

Gasset : « On manque de respect à ce grand monsieur qu’est Laurent Blanc »

20/10/2019 à 8:09

Besoin croissant

Peu de joueurs au sommet de leur carrière évoluent dans la Qatar Stars League (QSL) : ce sont le plus souvent d’anciennes gloires de fin de carrière, comme aujourd’hui l’Espagnol Santi Cazorla (36 ans), ou autrefois l’Argentin Gabriel Batistuta, le Brésilien Romario ou les Espagnols Xavi et Raul Gonzalez. Mais « maintenant la donne a changé, beaucoup arrivent à un stade moins avancé de leur carrière, non seulement parce que les salaires sont élevés, mais aussi parce que les infrastructures sont bonnes », souligne Danyel Reiche, professeur agrégé à l’Université de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page