news

un Périgord débarque au FC Metz

C’est là, au club de Neuvic/Saint-Léon, qu’il fait ses premiers pas de footballeur. Et plus précisément en tant que gardien, le poste de prédilection de ce fan de Keylor Navas, le gardien costaricien du Paris-Saint-Germain. « Il est très fort sur sa ligne, il a un jeu de frappe très précis », apprécie le jeune homme.

Tony Algarin, dans le jardin de la maison Neuvicoise.

Michèle Fauré

Si Tony Algarin a eu cette opportunité c’est parce qu’il a passé début juin une série d’épreuves, pendant trois jours, dans le club lorrain. « Nous avons passé deux jours avec l’entraîneur des gardiens. On a fait un jeu précis et aérien », décrit le joueur.

Statut d’apprenti

« Ils jugent aussi son potentiel de progression. Il passe deux ans au Pôle Espoirs de Talence. C’est le seul joueur de la promotion Dordogne 2007 à y être entré », répond Serge, son père, pas peu fier. Ce n’est pas pour rien que votre fils a attiré l’attention de plusieurs recruteurs : Rennes, Sochaux ou Bordeaux, par exemple. Et Niort, avec qui les contacts étaient anticipés. « Ce sera mieux encadré à Metz. C’est un centre de formation qui a bonne réputation », précise Serge, qui a demandé conseil avant de se décider. Tony aura un statut d’apprenti en Moselle tout en poursuivant un bac professionnel, avec six heures de cours par jour en plus de la formation.

« Le Pôle Espoirs m’a permis de progresser mentalement »

« C’est une aventure fabuleuse et extraordinaire », raconte-t-il, qui n’était pas vraiment habitué au monde du football, même si pendant quelques saisons il a été le photographe (son métier) du club de Sedan. , lorsqu’il s’installe dans les Ardennes. Ce qui permet à Tony de faire de belles photos de lui au travail, en chemise Neuvic ou Trélissac.

Ou encore les sélections départementales et régionales, dont il a défendu les objectifs…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page