news

Un vent frais d’Éire / Irlande / SOFOOT.com

En Europe, l’Irlande fait exception. Concurrence avec le football gaélique local et niché dans l’ombre de la Premier League anglaise, le football irlandais peine toujours à se faire une place sur l’île d’Éireann. Cependant, c’est la carte de proximité qui pourrait jouer en votre faveur.

Nouveau logo, nouveaux dirigeants et nouvelles ambitions. En février dernier, l’Irish Football Association annonçait qu’elle allait définitivement tourner la page d’une décennie cauchemar qui a culminé avec le scandale du « Champagne Football » (1) et la démission de son ancien entraîneur. Le règne de John Delaney aura duré 14 ans, et il laisse une fédération au repos, des caisses plombées par une dette de 70 millions d’euros, des chantiers de construction de nouveaux stades et une image catastrophique auprès des supporters irlandais. « Dans un univers parallèle, on aurait pu avoir un championnat entièrement professionnel », a sévèrement affronté Stephen McGuinness, secrétaire du Syndicat des joueurs. Il n’est pas exagéré de penser que nous pourrions désormais avoir de meilleurs stades, des clubs avec de meilleures installations d’entraînement. Nos jeunes joueurs n’auraient pas été aussi nombreux à partir à l’étranger, ils auraient vu leur avenir ici. Ça me fait chier ce qui s’est passé pendant les années Delaney. Les administrateurs qui étaient au sommet de la FAI, principalement Delaney, n’ont pas fait un assez bon travail.  »

« Si vous voulez une boisson gratuite, allez au putain de bar ! » Champagne Football : Inside John Delaney’s FAITueday à 21h sur Virgin Media One. # ChampagneFootball pic.twitter.com/HqGZJ7Px6T

– Virgin Media Sport (@VMSportIE) 12 octobre 2020
La vitesse est haute pour John Hill, le nouveau directeur général de la FAI. D’autant plus que l’Irlande se désintéresse toujours de ses clubs et de son championnat local. Loin d’être le sport le plus populaire de l’île, le football, comme…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page