news

Van der Wiel : Il y a eu des incidents au PSG, j’en ai eu marre du football

Gregor van der Wiel est revenu sur son passage difficile au Paris Saint-Germain, où il a perdu l’amour du football.

L’ancien latéral droit a passé quatre ans à Paris entre 2012 et 2016 et a donné un aperçu de ce qu’il a vécu en tant que membre du vestiaire étoilé.

 » Vous débarquez en France, avec des joueurs différents, des entraîneurs différents, des tactiques différentes « , a-t-il déclaré dans une interview accordée à Kick’t Net.

« Je suis arrivé dans une équipe pleine de stars, des gars avec qui tu joues souvent sur Playstation.

« Je suis arrivé comme un jeune gars, les yeux grands ouverts, en leur serrant la main. C’était fou, vraiment incroyable.

« J’ai reçu une offre pour prolonger mon contrat de trois ans, c’est vrai, mais j’ai décidé de ne pas le prolonger.

« Je n’étais pas très heureux là-bas. Je ne jouais pas toujours. Je n’avais pas la sécurité de jouer régulièrement.

« Il y a aussi eu quelques incidents dans ma dernière saison [2015/16] qui m’ont ennuyé.

« La vidéo Periscope en direct de Serge Aurier, par exemple, où il a parlé de l’entraîneur. [Laurent Blanc] et de moi en particulier, deux ou trois jours avant un match important de Ligue des champions contre Chelsea. Il a été puni pour cela.

« Tout le monde m’a envoyé des messages du type ‘Prépare-toi, c’est toi qui vas jouer’. Bien sûr, c’était une opportunité pour moi. Mais, au final, je n’ai même pas joué.

« Ils ont mis Marquinhos à ma place même s’il est défenseur central.

 » C’étaient des moments difficiles à vivre, où vous vous sentez mal, et vous dites : « Les gars, est-ce que vous pensez que je suis si mauvais que je suis le deuxième choix au poste d’arrière droit avec un défenseur central à mon poste ? ».

« Cela m’a donné envie de ne pas rester là. Pour être honnête, à cette époque, j’en avais marre du football. « 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page