news

Vingt ans après leur premier sacre en Ligue 1, les supporters vibrent « de nostalgie » devant le match des Héros

Au Parc OL,

Mardi soir, il n’y avait pratiquement pas de maillots de Lucas Paqueta ou Maxence Caqueret parmi les 22 901 spectateurs présents au Parc OL. Au lieu de cela, il y avait des pièces plutôt floquées avec les noms de Patrice Carteron, Bryan Bergougnoux et Juninho. Car avant d’assister au dernier match à domicile de cette Ligue 1, samedi (21h00) contre le FC Nantes, désabusé), les supporters lyonnais ont eu « une parenthèse enchantée » à Décines (Rhône). C’est un match des Héros qui a surtout permis de récolter 482 490 euros pour l’Unicef ​​et OL Fondation, surtout pour venir en aide aux enfants victimes de la guerre en Ukraine.

Sept mois après sa version marseillaise, ce jeu des Héros mené par Sonny Anderson a réuni les joueurs de l’équipe de l’OL, championne de France en 2002, à l’occasion du 20e anniversaire du premier des sept sacres consécutifs en Ligue 1. Et » Sonnygoal » a bien fait les choses pour tenter de faire sourire les supporters lyonnais, frustrés par l’actuelle 8e place en championnat et par la claque en Ligue Europa face à West Ham (0-3).

Le duel Nuno Gomes-Cris s’annonçait comme une chaude opposition mardi au Parc OL. – Stéphane Guiochon Anciens grands footballeurs associés aux vidéastes de l’équipe Unicef

Avant ce match de gala disputé face à une féroce Team Unicef ​​(Lehmann, Van Buyten, Mendieta, Nasri, Giuly… mais aussi le rappeur belge Roméo Elvis, l’humoriste Paul Mirabel et les vidéastes Michou et Inoxtag), l’attaquant 51- Le Brésilien, âgé d’un an, avait promis aux Bad Gones qu’il marquerait « comme d’habitude » du côté du coin nord avant de célébrer avec les fans. Délicieusement servi par le milieu de terrain suédois Kim Källström, Sonny Anderson a tenu parole en inscrivant l’unique but de la rencontre (1-0, 70e). « C’est mon premier but dans ce stade », sourit l’ancien capitaine de l’OL, qui…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page