news

Wolfsbourg – B. Dortmund | Bundesliga : Haaland revient par surprise, marque et met le Borussia Dortmund en tête

Mis à jour 27/11/2021 – 17:23

Erling Haaland a ‘coupé ses pertes’ dans la dépression d’un Borussia Dortmund qui venait d’être éliminé en Ligue des champions contre le Sporting CP (3-1).

Le Norvégien est revenu par surprise, bien plus tôt que prévu. Son retour était prévu pour début 2022… mais il semblait qu’il n’était jamais parti. Haaland est sorti du banc – il a remplacé Malen à la 73e minute – et a marqué le dernier 1-3 lors de la victoire contre Wolfsburg. Un triomphe qui place le BVB en leader provisoire (30 points) en attendant que le Bayern le fasse (28).

L’après-midi a commencé « de travers » pour les élèves de Marco Rose. Wout Weghorst a profité de la faiblesse des arrières de Dortmund pour dépasser l’équipe Volkswagen à 2′. L’international néerlandais dirige un centre de Bakou dans la petite zone.

Cependant, le Borussia Dortmund a réussi à revenir avec des « arreones » de bon football. Emre Can égal à 35′ après un penalty clairvoyant de Lacroix sur Marco Reus.

La rentrée a été signée à 55′ par un Donyel Malen en état de grâce. L’ex du PSV, arrivé cet été par 30 millions, a enchaîné trois partis marquant après un début discret. Il l’a fait d’ailleurs avec un bon but. Il a reçu entre les lignes de Reus et a battu Pervan d’une main droite de l’avant.

Le 1-2 a cédé la place aux moments de plus grande souffrance pour Dortmund, qui a vu Kobel réaliser quelques arrêts dignes et marquer un but au-dessus de la ligne.

Tout a changé avec le départ du « cyborg » Haaland. Quelques secondes après avoir remplacé Malen en 73′, il avait déjà le premier. Cependant, Pervan a attrapé son tir droitier de l’avant. La deuxième fois, c’était le charme. L’ancien de Molde et le RB Salzburg ont capté un centre de Brandt avec un raccourci extraordinaire dans la surface.

Haaland a de nouveau coché 7 minutes et 18 secondes ! après avoir réapparu. Il marque également son 50e but en 50 matchs de Bundesliga. Personne n’a jamais fait ça aussi vite. Il se confirme, en plus, comme le grand rival de Lewandowski (14 buts) à la lutte pour Pichichi. Pour l’instant, ajoutez sept à neuf…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page