news

Xavi a remporté de nombreux trophées en tant que manager au Qatar, mais a-t-il vraiment réussi ? | Football

Le temps de Xavi Hernández en tant qu’entraîneur-chef d’Al Sadd au Qatar peut être décrit comme une domination et un divertissement absolus à la maison couplés à une déception à l’étranger. Pour le moment, Barcelone le prendrait probablement. Il s’agit d’un mariage arrangé depuis un certain temps, le club espagnol attendant son ancien joueur, qui a déclaré officiellement qu’il cherchait de l’expérience avant de faire le grand retour à la maison. Samedi, il sera à la tête du club pour la première fois.

Que 30 mois à Doha soient une préparation adéquate pour Barcelone est discutable compte tenu des différences : les ligues, les clubs, les pays, les propriétaires, les fans, les médias, la pression – à peu près tout. Même au milieu d’une véritable course au titre, le Qatar offre un environnement de football relativement décontracté. Les entraîneurs peuvent aller et venir rapidement, mais cela est davantage dû aux caprices des propriétaires qu’à une vague de mécontentement écrasante de la part des médias ou des fans.

Dans le cas de Xavi, les médias et les fans ont été largement satisfaits de sa présence en tant que joueur à partir de 2015, lorsqu’il a aidé à porter le nombre de spectateurs d’Al Sadd à cinq chiffres à certains moments, puis, à partir de mai 2019, en tant qu’entraîneur. Depuis lors, le joueur de 41 ans a tout gagné au Qatar, mais cela est attendu dans un club avec près de 60 trophées dans le cabinet. Il y a eu un certain nombre de coupes levées (la pléthore de compétitions à élimination directe est en partie due à une courte saison de 22 matchs) et la ligue 2020-21 a remporté 13 points.

Le football était bon, surtout après la première année environ, avec un engagement à jouer de l’arrière et à attaquer à chaque occasion – la différence de buts de la saison dernière de +63 en témoigne. Cette saison a été tout aussi impressionnante. Les huit premiers matchs ont été gagnés et leur match nul 3-3 avec leurs plus grands rivaux Al Duhail début novembre, sous les yeux des représentants de Barcelone, a marqué les premiers points perdus. Cela a également porté la série d’invincibilités en championnat à 36 matchs, remontant à mars 2020.

Xavi regarde pendant…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page